Stade de Vanves Handball


2018-2019
News
N3 - Départ
< | >

N3 - Départ

Publié le 20 août 2018 par

Après les recrues, il est temps de saluer notre gardien de but Sébastien Laurent, qui décide de faire une pause bien méritée 🔴⚫️

N3 - Départ

Arrivé au club en 2008, il n’a pas quitté l’équipe première depuis 

Les entraîneurs et joueurs ont voulu lui écrire quelques mots.

🔴⚫️ Philippe Marcet, ex-entraîneur de la N3 et président du club de Vanves :
« Seb, recruté par mes soins non sans mal et sur les conseils du regretté Philippe Médard (une référence dans ce domaine).
Arrivé sur la pointe des pieds au SV (déjà pourvu de GB de qualité), il s'imposera doucement comme un élément incontournable et comme un des acteurs majeurs de la montée en Nationale.
Il prouvera ces dernières saisons qu'il est bien un GB de niveau national tout en restant modeste et humble. Ce qui ne l'empêche pas d'être un vrai compétiteur. Il a souhaité prendre du recul avec le handball cette saison compte tenu de l'éloignement géographique, de l'arrivée d'un deuxième enfant et d'un moindre temps de jeu pas toujours bien compris...
De remarquables qualités humaines.
Un break que l'on espère temporaire ! »

🔴⚫️ Julien Bournat, entraîneur de la N3 :
« Merci Sébastien !

De tes 10 années passées au Stade de Vanves, on retiendra bien évidemment tes performances sportives sur ce poste de gardien de but si particulier et si important dans une équipe. 
Tes parades et tes arrêts qui ont été décisifs sur des fins de matchs lorsque ta défense laissait des brèches que tu t'efforçais de colmater.

Tu as également marqué notre équipe et ce club par ton état d'esprit.
De nature humble, ta gentillesse, ta combativité et ton envie ont été importantes dans le fonctionnement de notre collectif et sont venues enrichir celui-ci.

Merci Seb de nous avoir régalé sur le 40x20 et merci pour les moments conviviaux autour de cet élixir que tu nous amenais et servais avec amour. 
Tu as décidé de mettre une parenthèse à ta pratique handballistique mais ne la referme pas trop vite. 
Peut être que l'appel du terrain te ramènera parmi nous malgré les kilomètres qui séparent la salle de ta maison où tu as installé ta belle petite famille...
En tous cas, nous trouverons les occasions pour se revoir ! 
Bonne route à toi. »

🔴⚫️ Joris Laruelle, gardien et partenaire :
«Le mec le plus cool que je connaisse. C'est aussi un battant qui ne lâche rien quoi qu'il arrive ! Un type exemplaire sur le terrain comme dans la vie. Je ne l'ai vu qu’une seule fois s'énerver sur un terrain, ça lui a valu un rouge, il avait ose dire «bien fait !» à l'arbitre ! A très vite mon Seb ! »

🔴⚫️ Adrien Alaimo, gardien et partenaire :
« Seb, c'est le partenaire trop sympa qui était prêt à faire des km pour voir jouer des potes du Stade de Vanves.
Il a maintenant un nouveau projet de vie en dehors de la région parisienne avec une nouvelle maison et une seconde petite fille.
Toujours posé et calme dans la vie, il ne manquait néanmoins jamais d'enthousiasme et de combativité sur le terrain​.
On oubliera pas son syndrome Gilles de la Tourette lorsque qu'il pestait après avoir pris un but. On se souviendra aussi longtemps de lui lorsqu'il était à genou dans le vestiaire en train de couper des citrons verts pour préparer un brevage apprécié par toute l'équipe.
Bisous Seb, on ne t'oubliera pas. »

🔴⚫️ Sylvain Toulouse, partenaire depuis 10 ans :
« Tu a débarqué sur la pointe des pieds à Vanves en direct de ta province de Voisins le Bretonneux... Je m’en souviens comme si était hier et c'était déjà il y a 10 ans.
Aujourd'hui, tu as décidé de mettre ta carrière handballistique de côté pour t'occuper plus de ta petite famille et (enfin) de ton corps qui commence à mesurer les dégâts causés par la pratique du handball et tous ces extras. 
Du handball et pourtant c'est le rhum qui nous a rapprochés à un point aujourd'hui qui dépasse largement l'amitié. Seb, c'est la famille.
Je ne remercierai jamais assez la vie et le Stade de Vanves Handball de t'avoir mis sur ma route.
Qui m'aurait dit il y a 10 ans quand tu es arrivé que tu serais un jour le parrain de ma fille?
Je t'aime mon petit bouddha

PS : c'est pas une fin de carrière, c'est une mise entre parenthèses ! A très vite sur le terrain ou autour d'un verre de JM 2003 »

🔴⚫️ Yoann Marcet, partenaire depuis 10 ans :
« Le destin voulait forcément qu’on se rencontre. Que ce soit par nos amitiés communes ou par le handball.
Ta gentillesse a fait le reste.
Elle fut remarquable car lors du premier entraînement avec nous, tu as été bizuté avec des dizaines de chabalas... 
D’ailleurs, ton mental a toujours été impressionnant. Je n’ai jamais vu un type détestant autant le travail physique râler aussi peu pendant les séances ! Même quand je t’obligeais à courir pendant nos vacances... 
Tu m’as apporté énormément, que ce soit dans la vie ou dans le handball. Ce n’est donc pas une surprise que tu sois mon témoin de mariage.
Des hommes altruistes comme toi, je n’en ai pas croisé. 
Alors maintenant, pense un peu plus à toi et reviens-nous si l’envie est trop présente. Il y aura toujours de la place au Stade de Vanves pour toi mon ami. ❤️ »

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.